6. Stockage

Table des matières :

Quantité stockée < 25kg

1. Permis d'environnement

Aucun permis d’environnement n’est requis pour un local ou une armoire dont la quantité de produits phytopharmaceutiques stockée est inférieure à 25 kilogrammes.

2. Implantation du local phyto

Par rapport à un captage d’eau, il existe trois zones distinctes au sein desquelles sont définies des restrictions concernant l’utilisation et le stockage de produits phytopharmaceutiques (PPP) :

Zone I = zone de prise d’eau de 10 m autour du bâtiment de captage : stockage interdit

Zone IIa = prévention rapprochée : stockage autorisé uniquement s’il s’agit d’un ancien local phyto => nouveau local interdit

Zone IIb = prévention éloignée : stockage autorisé mais obligation de construire son local phyto avec un sol étanche afin de pouvoir récupérer les éventuelles fuites de produits

Pour vérifier si votre local phyto se trouve en zone de captage, consultez le site des zones de prévention en Wallonie via le lien suivant : http://environnement.wallonie.be/zones_prevention/index.htm

Les locaux où sont stockés des produits phytopharmaceutiques doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

les locaux où sont sont stockés les PPP à usage professionnel dont l'usage est réservé au titulaire d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique (Ps)" doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

3. Caractéristiques du local/armoire et de son contenu

Il est interdit de détenir ou d'utiliser des PPP qui ne sont pas autorisés en Belgique ou dont l'autorisation n'est plus valable.

Les PPP sont conservés dans leur emballage d'origine, avec leur étiquette d'origine et dans une armoire ou un local:

  • Destiné à ces produits
  • Sec
  • Efficacement ventilé
  • En bon état d’entretien et de propreté
  • Fermé à clef 
  • Conditionné pour assurer la bonne conservation des produits stockés 
  • Sur la porte duquel est apposé:                                                                                   - "Accès interdit aux personnes non-autorisées" et un symbole équivalent                        - Un symbole de danger approprié                                                                        - L'identité et les coordonnées du gestionnaire du local ou de l'armoire (nom, prénom, adresse, n° de téléphone et n° de phytolicence)
  • A l’abri du gel et de la lumière

Les PPNU sont stockés, dans leur emballage d'origine, dans le local, l'armoire ou le dispositif de stockage de PPP dans une zone séparée et clairement identifiée par une pancarte portant la mention "PPNU" ou "périmé".

Les emballages de PPP vidés de leur contenu doivent être rincés, nettoyés et séchés.

Les médicaments, substances nutritives, denrées alimentaires, aliments pour animaux ou autres matières destinées à la consommation humaine ou animale ne sont pas stockés dans l’armoire ou le local phyto.

4. Gestion et accès au local/armoire

L’accès est réservé au titulaire d’une phytolicence "P1", "P2" et "P3" ou à toute autre personne accompagnée d’un titulaire d’une phytolicence "P1","P2" ou "P3".

Les locaux ou armoires phyto sont gérés par un titulaire d’une phytolicence "P2" ou "P3".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement accessibles aux titulaires d'une phytolicence "P1", "P2", "P3", ou "Ps" ou à toute autre personne accompagnée d'un titulaire d'une phytolicence "P1", "P2", "P3" ou "Ps".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement gérés par des titulaires d'une phytolicence "P3", ou "Ps".

5. Obligations du gestionnaire

Afin d'assurer la traçabilité des PPP qui entrent dans l'exploitation, deux registres doivent être tenus à jours:

  1. Le registre d'entrée (registre IN) qui doit comprendre les données minimales suivantes:        - la nature du produit                                                                                                          - l'identification des produits                                                                                                - la quantité                                                                                                                        - la dose utilisée                                                                                                                  - la date de réception                                                                                                          - l'identification de l'unité d'exploitation qui a livré le produit                                                
  2. Le registre d'utilisation des PPP qui doit reprendre les données suivantes:                                - le nom du PPP                                                                                                                  - le moment de l'utilisation                                                                                                  - la dose utilisée                                                                                                                  - la localisation de la surface traitée                                                                                      - le nom de la culture traitée  

 

Quantité stockée ≥ 25kg < 5 tonnes

1. Permis d'environnement

Lors de la construction d’un dépôt de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel, c’est la quantité de produits stockés qui définit la classe du permis d’environnement à introduire.

Ci-dessous, les classes de permis d’environnement correspondantes aux quantités de PPP stockés dans les dépôts (exceptés les dépôts qui permettent le stockage des PPP sur leur lieu de fabrication):

Quantité de PPP à usage professionnel

Type de Permis

Durée de validité

< 25kg

Pas de permis d'environnement

 

≥ 25kg < 5000kg

Déclaration de classe 3

Valable 10 ans maximum

≥ 5000kg

Permis d'environnement

Valable 20 ans maximum

 

Télécharger le formulaire de déclaration de classe 3.

2. Implantation du local phyto

Par rapport à un captage d’eau, il existe trois zones distinctes au sein desquelles sont définies des restrictions concernant l’utilisation et le stockage de PPP :

Zone I = zone de prise d’eau de 10 m autour du bâtiment de captage : stockage interdit

Zone IIa = prévention rapprochée : stockage autorisé uniquement s’il s’agit d’un ancien local phyto => nouveau local interdit

Zone IIb = prévention éloignée : stockage autorisé mais obligation de construire son local phyto avec un sol étanche afin de pouvoir récupérer les éventuelles fuites de produits

Pour vérifier si votre local phyto se trouve en zone de captage, consultez le site des zones de prévention en Wallonie via le lien suivant : http://environnement.wallonie.be/zones_prevention/index.htm

Les locaux où sont stockés des produits phytopharmaceutiques doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

les locaux où sont sont stockés les PPP à usage professionnel dont l'usage est réservé au titulaire d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique (Ps)" doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

Le local, l'armoire ou le dispositif équivalent de stockage de PPP ne peut pas être en communication directe avec le local d'habitation.

Un accès à partir de le voie publique vers le dépôt est assuré au service d'incendie territorialement compétent, conformément aux instructions de celui-ci.

 

Uniquement pour les locaux phyto déclarés à partir du 22/07/2013 

L’entrée du dépôt est implantée à plus de :

- 5 mètres de la voie publique ;

- 10 mètres des habitations de tiers ;

- 10 mètres d’une eau de surface, d’un point d’entrée préférentiel vers les eaux souterraines, d’un piézomètre ou d’un point d’entrée d’égout public.

3. Caractéristiques du local/armoire et de son contenu

Il est interdit de détenir ou d'utiliser des PPP qui ne sont pas autorisés en Belgique ou dont l'autorisation n'est plus valable.

Les PPP sont conservés dans leur emballage d'origine, avec leur étiquette d'origine et dans une armoire ou un local:

  • Destiné à ces produits
  • Sec
  • Efficacement ventilé
  • En bon état d’entretien et de propreté
  • Fermé à clef 
  • Conditionné pour assurer la bonne conservation des produits stockés 
  • Sur la porte duquel est apposé:                                                                                       - "Accès interdit aux personnes non-autorisées" et un symbole équivalent                        - Un symbole de danger approprié                                                                         - L'identité et les coordonnées du gestionnaire du local ou de l'armoire (nom, prénom, adresse, n° de téléphone et n° de phytolicence)
  • A l’abri du gel et de la lumière

En plus de PPP, le local de stockage peut contenir d'autres produits à condition qu'ils:

  • ne soient pas destinés à l'alimentation humaine ou animale
  • ne soient pas des médicaments
  • ne présentent pas de danger d'incendie ou d'explosion
  • soient rangés séparement, sur des étagères distinctes et de manière à éviter tout risque de contact direct avec les PPP

Les PPNU sont stockés, dans leur emballage d'origine, dans le local, l'armoire ou le dispositif de stockage de PPP dans une zone séparée et clairement identifiée par une pancarte portant la mention "PPNU" ou "périmé".

Les emballages de PPP et les matériaux contaminés par les PPP sont conservés dans un emballage fermé afin qu'ils ne se déversent pas par accident ou n'entrent pas en contact avec d'autres produits, substances ou matières.

Les produits doivent être placés de manière à être identifiés facilement.

Des matières absorbantes doivent être présentes dans le dépôt ou à proximité immédiate.

 

A partir du 1er juin 2019:

Le local ou dispositif équivalent de stockage est conçu de manière à assurer une rétention efficace.

  • Sa capacité est ≥ au volume du plus grand conditionnement et au moins égale au quart du volume total des PPP stockés (exemple : je stock dans un bac de rétention 3 bidons de produits phyto. Un de 20L et deux de 10L c’est-à-dire 30L au total. Mon bac de rétention doit avoir un volume ≥ 20L (le volume du plus grand conditionnement) et ≥ 7,5L (le quart du volume total stocké dans le bac)) ;
  • Il est étanche et résiste à la corrosion engendrée par les produits stockés.

Le dispositif de rétention est dépourvu de trop plein ou de conduite aboutissant vers l'extérieur du dépôt. Le sol est réalisé de manière à assurer la stabilité des récipients de stockage et des conditionnements.

Le sol est réalisé de manière à assurer la stabilité des récipients de stockage et des conditionnements.

4. Gestion et accès au local/armoire

L’accès est réservé au titulaire d’une phytolicence "P1","P2" et "P3" ou à toute autre personne accompagnée d’un titulaire d’une phytolicence "P1","P2" ou "P3".

Les locaux ou armoires phyto sont gérés par un titulaire d’une phytolicence "P2" ou "P3".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement accessibles aux titulaires d'une phytolicence "P1", "P2", "P3", ou "Ps" ou à toute autre personne accompagnée d'un titulaire d'une phytolicence "P1", "P2", "P3" ou "Ps".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement gérés par des titulaires d'une phytolicence "P3", ou "Ps".

5. Obligations du gestionnaire du dépôt

L'exploitant tient à la disposition du fonctionnaire chargé de la surveillance et des services d'incendie et de secours les documents permettant d'identifier la nature des produits stockés et les risques inhérents à leur présence. (exemple : fiche de sécurité disponible dans les points de vente de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel).

Un registre relatif aux déchets dangereux doit être tenu à disposition du fonctionnaire chargé de la surveillance.

Un système d’extinction des incendies adapté aux produits stockés et conforme est présent. Ce système est régulièrement vérifié et entretenu.

Avant la mise en œuvre du projet et avant chaque modification des lieux l’exploitant informe le service d’incendie territorialement compétent des mesures prises et des équipements à mettre en œuvre en matière de prévention et de lutte contre les incendies.

L'exploitant est tenu de souscrire un contrat d'assurance d'un montant suffisant pour couvrir la responsabilité civile.

Afin d'assurer la traçabilité des PPP qui entrent dans l'exploitation, deux registres doivent être tenus à jours:

  1. Le registre d'entrée (registre IN) qui doit comprendre les données minimales suivantes:        - la nature du produit                                                                                                          - l'identification des produits                                                                                                - la quantité                                                                                                                        - la dose utilisée                                                                                                                  - la date de réception                                                                                                          - l'identification de l'unité d'exploitation qui a livré le produit                                                
  2. Le registre d'utilisation des PPP qui doit reprendre les données suivantes:                                - le nom du PPP                                                                                                                  - le moment de l'utilisation                                                                                                  - la dose utilisée                                                                                                                  - la localisation de la surface traitée                                                                                      - le nom de la culture traitée 

 

Quantité stockée ≥ 5 tonnes

1. Permis d'environnement 

Lors de la construction d’un dépôt de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel, c’est la quantité de produits stockés qui définit la classe du permis d’environnement à introduire.

Ci-dessous, les classes de permis d’environnement correspondantes aux quantités de PPP stockés dans les dépôts (exceptés les dépôts qui permettent le stockage des PPP sur leur lieu de fabrication):

Quantité de PPP à usage professionnel

Type de Permis

Durée de validité

< 25kg

Pas de permis d'environnement

 

≥ 25kg < 5000kg

Déclaration de classe 3

Valable 10 ans maximum

≥ 5000kg

Permis d'environnement

Valable 20 ans maximum

2. Implantation du local phyto

Par rapport à un captage d’eau, il existe trois zones distinctes au sein desquelles sont définies des restrictions concernant l’utilisation et le stockage de PPP :

Zone I = zone de prise d’eau de 10 m autour du bâtiment de captage : stockage interdit

Zone IIa = prévention rapprochée : stockage autorisé uniquement s’il s’agit d’un ancien local phyto => nouveau local interdit

Zone IIb = prévention éloignée : stockage autorisé mais obligation de construire son local phyto avec un sol étanche afin de pouvoir récupérer les éventuelles fuites de produits

Pour vérifier si votre local phyto se trouve en zone de captage, consultez le site des zones de prévention en Wallonie via le lien suivant : http://environnement.wallonie.be/zones_prevention/index.htm

Les locaux où sont stockés des produits phytopharmaceutiques doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

Les locaux où sont sont stockés les PPP à usage professionnel dont l'usage est réservé au titulaire d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique (Ps)" doivent être situés en dehors des bâtiments occupés par des personnes ou des animaux.

Le local, l'armoire ou le dispositif équivalent de stockage de PPP ne peut pas être en communication directe avec le local d'habitation.

Un accès à partir de le voie publique vers le dépôt est assuré au service d'incendie territorialement compétent, conformément aux instructions de celui-ci.

 

Uniquement pour les locaux phyto déclarés à partir du 22/07/2013

L’entrée du dépôt est implantée à plus de :

 

- 5 mètres de la voie publique ;

- 10 mètres des habitations de tiers ;

- 10 mètres d’une eau de surface, d’un point d’entrée préférentiel vers les eaux souterraines, d’un piézomètre ou d’un point d’entrée d’égout public.

Un accès à partir de la voie publique vers le dépôt est assuré au service d'incendie territorialement compétent, conformément aux instructions de celui-ci.

3. Caractéristiques du local/armoire et de son contenu

Il est interdit de détenir ou d'utiliser des PPP qui ne sont pas autorisés en Belgique ou dont l'acte d'autorisation n'est plus valable.

Les PPP sont conservés dans leur emballage d'origine, avec leur étiquette d'origine et dans une armoire ou un local:

  • Destiné à ces produits
  • Sec
  • Efficacement ventilé
  • En bon état d’entretien et de propreté
  • Fermé à clef 
  • Conditionné pour assurer la bonne conservation des produits stockés 
  • Sur la porte duquel est apposé                                                                                             - "Accès interdit aux personnes non-autorisées" et un symbole équivalent                         - Un symbole de danger approprié                                                                         - L'identité et les coordonnées du gestionnaire du local ou de l'armoire (nom, prénom, adresse, n° de téléphone et n° de phytolicence)
  • A l’abri du gel et de la lumière

En plus de PPP, le local de stockage peut contenir d'autres produits à condition qu'ils:

  • ne soient pas destinés à l'alimentation humaine ou animale
  • ne soient pas des médicaments
  • ne présentent pas de danger d'incendie ou d'explosion
  • soient rangés séparement, sur des étagères distinctes et de manière à éviter tout risque de contact direct avec les PPP

Les PPNU sont stockés, dans leur emballage d'origine, dans le local, l'armoire ou le dispositif de stockage de PPP dans une zone séparée et clairement identifiée par une pancarte portant la mention "PPNU" ou "périmé".

Les emballages de PPP et les matériaux contaminés par les PPP sont conservés dans un emballage fermé afin qu'ils ne se déversent pas par accident ou n'entrent pas en contact avec d'autres produits, substances ou matières.

Les produits doivent être placés de manière à être identifiés facilement.

Des matières absorbantes doivent être présentes dans le dépôt ou à proximité immédiate.

 

A partir du 1er juin 2019

Les produits phytopharmaceutiques présentant des caractéristiques physico-chimiques incompatibles ou susceptibles de provoquer une réaction chimique en cas de contact sont répartis dans différents compartiments.

Les matériaux entrant dans la composition des compartiments sont compatibles avec l’ensemble des produits entreposés dans ce compartiment.

Chaque compartiment est conçu et agencé de manière à permettre un accès facile lors de toute opération d’exploitation, d’inspection, de maintenance ou d’intervention d’urgence.

Le dépôt est aménagé de manière à éviter tout déversement accidentel des produits stockés. Lorsqu’un compartimentage est imposé, chaque compartiment dispose d’une cuvette de rétention.

Chaque cuvette de rétention présente un volume de récolte équivalent au volume du plus grand conditionnement et au moins égal au quart du volume total des produits entreposés dans le compartiment dont elle assure la collecte. Chaque cuvette de rétention permet la collecte des produits déversés et est dépourvue de trop plein ou de conduite aboutissant vers l’extérieur du dépôt.

Le sol, les murs ou digues des cuvettes de rétention sont étanches et sont constitués de matériaux résistant aux effets physico-chimiques des substances susceptibles d’être répandues. Le passage de tuyauteries au travers des parois du système de rétention est autorisé uniquement si l’étanchéité en est garantie.

Un accès vers le dépôt est assuré à partir de la voie publique au service d’incendie territorialement compétent, conformément aux instructions de celui-ci.

4. Gestion et accès au local/armoire

L’accès est réservé au titulaire d’une phytolicence "P1", "P2" et "P"3 ou à toute autre personne accompagnée d’un titulaire d’une phytolicence "P1", "P2" ou "P3".

Les locaux ou armoires phyto sont gérés par un titulaire d’une phytolicence "P2" ou "P3".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement accessibles aux titulaires d'une phytolicence "P1", "P2", "P3", ou "Ps" ou à toute autre personne accompagnée d'un titulaire d'une phytolicence "P1", "P2", "P3" ou "Ps".

Les locaux utilisés pour stocker des produits à usage professionnel dont l'acte d'agréation indique que l'usage est autorisé uniquement aux titulaires d'une phytolicence "Usage professionnel spécifique Ps" sont uniquement gérés par des titulaires d'une phytolicence "P3", ou "Ps".

5. Obligations du gestionnaire du dépôt

L'exploitant tient à la disposition du fonctionnaire chargé de la surveillance et des services d'incendie et de secours les documents permettant d'identifier la nature des produits stockés et les risques inhérents à leur présence. (exemple : fiche de sécurité disponible dans les points de vente de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel)..

Un registre relatif aux déchets dangereux doit être tenu à disposition du fonctionnaire chargé de la surveillance. 

Le local est équipé d'un système de détection des incendies avec le déclenchement d'une alarme locale. Le nombre et la position des extincteurs sont établis conformément aux prescriptions du service d'incendie.

Le local est muni d'extincteurs dont le type, le nombre et la disposition sont fixés conformément aux prescriptions du service d'incendie territorialement compétent, en fonction de la taille du local et de la nature des produits susceptibles d'y être entreposés.

Avant la mise en œuvre du projet ou modification des lieux, l’exploitant informe le service d’incendie territorialement compétent des mesures prises et des équipements à mettre en œuvre en matière de prévention et de lutte contre les incendies.

L'exploitant est tenu de souscrire un contrat d'assurance d'un montant suffisant pour couvrir la responsabilité civile.

Afin d'assurer la traçabilité des PPP qui entrent dans l'exploitation, deux registres doivent être tenus à jours:

  1. Le registre d'entrée (registre IN) qui doit comprendre les données minimales suivantes:        - la nature du produit                                                                                                          - l'identification des produits                                                                                                - la quantité                                                                                                                        - la dose utilisée                                                                                                                  - la date de réception                                                                                                          - l'identification de l'unité d'exploitation qui a livré le produit                                                
  2. Le registre d'utilisation des PPP qui doit reprendre les données suivantes:                                - le nom du PPP                                                                                                                  - le moment de l'utilisation                                                                                                  - la dose utilisée                                                                                                                  - la localisation de la surface traitée                                                                                      - le nom de la culture traitée

 

A partir du 1er juin 2019

L’exploitant prend toutes les mesures utiles afin que les produits phytopharmaceutiques déversés accidentellement soient récoltés par une cuvette de rétention réservée exclusivement à cette fonction.

 

Affiche du local phyto

Schéma du local phyto