Bonnes pratiques

La protection phytosanitaire vise à maîtriser les parasites des cultures et les adventices concurrentes afin de préserver un rendement financier de la culture et d'assurer à la production une qualité compatible avec les exigences du marché.

La bonne pratique phytosanitaire a pour objectif d'assurer une protection efficace des cultures, tout en réduisant le plus possible les effets néfastes sur la santé de l'agriculteur, de ses proches et du consommateur, mais aussi sur l'environnement, les ressources naturelles, la vie sauvage et la biodiversité.

L'emploi de pesticides à usage agricole doit être limité au strict nécessaire pour maintenir la présence des organismes nuisibles en dessous du seuil à partir duquel apparaissent des dommages ou une perte économiquement inacceptables. L'utilisation de produits phytopharmaceutiques doit être envisagée en dernier recours. Les mesures prophylactiques, l'utilisation d'auxiliaires, la lutte intégrée, le désherbage mécanique, le suivi des avertissements... sont autant de bonnes pratiques phytosanitaires qui permettront d'atteindre cet objectif.

 

N’hésitez pas à consulter également notre guide
« Législations relatives à l’utilisation des pesticides à usage agricole
en agriculture : Ce que le producteur doit savoir - Juillet 2011»